Les personnes que la solitude excitent plus qu’un évènement humain ont souvent une relation intense avec l’introspection.

Au-delà des écrits que je partage avec le monde, j’ai une montagne de carnets que je privilégie pour les têtes à têtes avec moi-même. Quand je veux changer de formule, me déposer rapidement ou ne pas me retrouver face à une toile vierge, je dégaine un des nombreux journaux disponibles dans le commerce prédisposant à cet exercice.

Le concept est souvent le même : Des citations inspirantes et des pages blanches.

photo 4(2)

Lors d’un voyage au pays du tea time, j’ai pu en acquérir deux en VO. L’un « In my humble opinion » sur le mode Schopi (Schopenhauer pour les non initiés) qui t’évite d’être l’auteur d’un homicide (ou plusieurs, quand la connerie ou le culot de l’espèce humaine dépasse tout entendement) dont la traduction française est assez boiteuse, l’autre « I’m doing my best » (que je n’ai pas trouvé en français) pour se faire une auto-accolade quand notre détracteur interne s’en donne à cœur joie.

photo 3(3)photo 2(5)

Hier, j’ai pu faire un nouveau plein en profitant d’une promotion. Celui sur les névroses est assez drôle et impliquant lorsqu’on est dans une perspective de développement personnel ou qu’on a juste envie de dédramatiser ce qui nous anime.

photo 3(2)

photo 1(6)

 

 

 

Ces journaux sont des outils et chacun est libre de les utiliser à la fréquence qu’il souhaite. Côté technique, la couverture est cartonnée mais quelque peu fragile et les pages sont agréables à tatouer de nos mots.

 

 

 

 

J’ai également pris des fiches d’auto-thérapie. Je verrais les prochains mois si cela est efficient ou carrément inutile.

Il faut vraiment aimer les listes et l’action de retranscrire les évènements majeurs ou banals de la vie pour adhérer à ce type de concepts.

Pour ma part, j’aime énormément par amour des souvenirs et de la nostalgie. Qu’il s’agisse d’évènements heureux, mitigés ou carrément douloureux, j’apprécie de pouvoir relire ce que j’ai écrit à 15 ans ou il y a trois mois et constater les changements effectués.

photo 1(5)

Et vous ? À quel degré pratiquez-vous l’introspection ? Aimez-vous la solitude ? Écrivez-vous ?

Saadia.

 

Publicités