Si tu es ici, c’est que l’intrigue s’est emparée de ton anatomie à la lecture du titre. Eh bien, tu en auras pour ton argent, jeune intrépide !

J’aime le suspense mais ce que j’aime encore plus, c’est d’infliger des ascenseurs émotionnels aux autres. Oui, c’est cruel mais pas encore illégal.

Je n’ai aucun livre papier à te proposer. Pas l’ombre d’une œuvre grandiose à la couverture cartonnée qui attire l’œil dans une librairie britannique. J’aurais sincèrement voulu, de tout mon cœur de sensitive unicorn. Je n’enterre pas ce rêve, néanmoins.

Le fait est que j’avais un plan.

Celui d’écrire un livre dans mon coin façon old school, confinée dans le secret trahi par les confidences livrées à quelques privilégiés. À la seule lueur d’une bougie (oui, j’assume mon côté puriste), composer chaque page de ce recueil littéraire. Passer plusieurs années (ou plutôt mois, je n’ai pas la patiente d’un vigneron attendant l’écoulement de 8 générations pour déguster son cru) à lui faire un contouring de psychopathe. Une fois satisfaite de ma pondaison, égrainer les maisons d’éditions telle une pèlerine jusqu’à tomber sur le graal enchanté et être publiée. Surprendre l’univers en le balançant dans la marre. Bref, Un vrai livre à manier, offrir, prêter, lire et relire.

J’avais un plan, peut-être un brin trop ficelé. Et comme dirait l’autre, Why so serious ?

À présent, j’en ai un autre. Celui de prendre ce même livre destiné à la publication classique et de jouer des codes modernes d’édition. Mais aussi, de t’impliquer. Toi, qui me lis depuis quelques secondes ou plusieurs années. Force est de constater que ce que j’aime au-delà d’écrire, c’est d’interagir, d’échanger, de m’enrichir des échos de l’altérité. Et mon intuition du Far West me dit que toi aussi, c’est ton cas. Coquin(e).

Sans plus attendre, je t’introduis à mes deux nouveaux terrains d’expérimentations : Wattpad et Scribay. Si ces mots ne te disent rien, je t’explique. Il s’agit de deux plateformes de partages littéraires, de prépublication, deux réseaux sociaux de cocaïnolivres.

J’ai un petit (bon d’accord, un GROS faible) pour le deuxième car l’audience est plus âgée, les récits plus mâtures et les défis attenants fort prometteurs. Mais je ne veux m’arrêter aux préjugés que j’ai sur Wattpad et ne pas profiter du plus large public dont il dispose.

L’offre est simplissime : les auteurs en herbe ou confirmés publient leurs histoires par chapitre. Les lecteurs s’abonnent, commentent, suggèrent, likent, partagent. Dans mon cas, cela me permettra de faire mûrir les éléments de mon roman, d’être à l’écoute de vos suggestions, de faire rencontrer nos sensibilités respectives.

Si l’engouement est là, auteur et lecteurs peuvent collaborer unis d’un même kiff pour relier la publication virtuelle à l’édition réelle. Du net, on passe au livre.

Le 1er avril, je posterai le premier chapitre de mon précieux (aucun poisson inside). En attendant, tu peux créer un compte sur l’une ou les deux plateformes ou les deux, soyons fous, et me suivre.

Mon profil Scribay.
Mon profil Wattpad.

Des bisous,
Saadia.

Publicités